tout sur… LE DON D’ORGANES

Nous sommes tous donneurs !

La loi sur la bioéthique qualifie les français de « présumés consentants », ce qui veut dire qu’à moins de s’être inscrit sur le registre national des refus, vous êtes considéré comme donneur potentiel au moment de votre mort.

L’affaire se complique quand il s’agit de vous prélever. Le corps médical va récolter l’avis de votre entourage. La question posée n’est pas de savoir si votre famille donne son accord à un prélèvement (le corps est une propriété inaliénable) mais si vous aviez exprimé un engagement en faveur du don de votre vivant.

Que faut-il faire ?

En parler à ses proches. Prévenir sa famille, ses amis, son entourage de son engagement pour être donneur d’organes. Ce sont eux qui relaieront votre position auprès des équipes médicales lorsque le prélèvement sera possible.

DÉCOUVREZ

L’appli mobile du donneur d’organes

Elle vous aide à informer vos proches. En téléchargeant cette application mobile sur votre smartphone, vous pouvez concrétiser votre engagement et prévenir 3 personnes de votre entourage de votre décision d’être Donneur d’organes. En seulement 3 clics !

Accédez à la page de téléchargement
Le simple manque d’informations sur votre volonté est l’une des principales causes de non-prélèvement d’organes…